VISITER BANGKOK

  • BARQUES ROYALES


  • CHINATOWN


  • GRAND PALAIS ET WAT PHRA KEO


  • MAISON DE JIM THOMPSON


  • MUSEE NATIONAL


  • SNAKE FARMER


  • WAT PO (Wat du Bouddha couché)


  • WAT TRAIMIT (Wat du Bouddha d'or)


  • WEEK-END MARKET


  • VISITER BANGKOK

  • BARGES ROYALES


    BARQUES ROYALES

    Les barques royales sont des bateaux couverts d'ornements utilisés pour les grandes processions sur la rivière. Elles sont abritées dans des hangars sur la rive de Thomburi au khlong Bangkok Noi.

    Les visites ont lieu tous les jours de 8h30 à 16h30. En octobre ou novembre au cours de la cérémonie royale de KATHIN, on peut admirer la flottille des barques royales en pleine action.

    La plus longue mesure 50 mètres, elle est propulsée par cinquante rameurs, deux barreurs, deux navigateurs, un porte-drapeau, un donneur de cadence et un chanteur. La barque personnelle du Roi du nom de «Suphannahong» est la plus imposante.




    CHINATOWN


    CHINATOWN

    Le quartier Chinois de Bangkok est situé à l'ouest de la Capitale, autour de Yaowarat Road et Ratchawong Road.

    Vous ne pouvez pas vous tromper, les couleurs rouges et or dominent, enseignes en idéogrammes, lanternes en papier huilé et pagaille extraordinaire (en Thaïlande s'est un euphémisme) d'une multitude de magasins vendant cote à cote, pièces détachées de voiture et vêtements en soie, alimentations en gros et quincaillerie, crapauds séchés et bijoux en or, vous êtes dans Chinatown.

    C'est le plus vieux quartier de Bangkok et certaines communautés chinoises y sont installées depuis plus de deux siècles. Un rapport récent faisait état, dans ce quartier, de 254 fumeries d'opium, 154 échoppes d'usurier, 69 établissements de jeux et 26 maisons de passe. Quatre journaux en Chinois sont imprimés et distribués, tirant à plus de 160 000 exemplaires.

    Mais, c'est le meilleur endroit pour y faire ses courses, les prix sont les plus bas de Bangkok et les commerçants Chinois aiment marchander. Discuter le prix d'un objet est de bon aloi, s'abstenir ne sera pas à votre avantage.

    Yaowarat est la rue des bijoutiers. Sont exposées à la vente des montagnes d'or impressionnantes, colliers, bracelets, bagues, pendentifs. Nakhon Kasem road est plus spécialisée en porcelaines, statuettes et bronzes.

    Pour les amateurs de légumes, a lieu aux mois de septembre et octobre, la fête Végétarienne célébrée par les Chinois, le quartier connaît alors une orgie de cuisine végétarienne Thaïlandaise et Chinoise.




    GRAND PALAIS


    GRAND PALAIS ET WAT PHRA KEO

    Situé sur Sanam Louang, à l'ouest de Bangkok, près de la rivière Chao Phraya, le Palais Royal est l'ancienne résidence Royale de la dynastie CHAKRI. Cette cité intérieure de cinq hectares, ceinte d'une muraille austère, renferme jardins, temples et palais. Les toits à multiples pans aux tuiles vertes et oranges, les chedis recouverts de feuilles d'or scintillantes, les piliers incrustés de mosaïques multicolores, concourent à la magie du lieu.

    LE CLOÎTRE : sur prés d'un kilomètre, les murs sont peints de grandes fresques datant de Rama 1er (1782-1809), illustrant les épisodes du Ramakian. Vous retrouverez en 178 tableaux, les exploits d'Hanuman, le Roi des singes.

    LE BOROBIMAN HALL : inspiré de l'architecture Française, c'était la résidence principale de Rama VI, il accueil aujourd'hui les dignitaires étrangers en visite officielle.

    LE CHAKRI MAHAPRASAT : construit en 1882, il offre un singulier mélange de style de Renaissance Italienne et d'architecture Thaï traditionnelle. Les trois ailes sont surmontées d'un mondop, coupole pointue à plusieurs étages. La coupole centrale, plus haute, renferme les urnes funéraires des Rois. Les deux autres abritent les cendres des princes. Les appartements étaient réservés aux épouses du harem royal, farouchement gardées par des sentinelles femmes entraînées aux arts martiaux.

    LE TRESOR ROYAL
    : dans un bâtiment situé à droite de l'entrée, sont exposés au public, monnaies, médailles, vêtements, sceptres, épées, bijoux et vaisselles de la famille royale.

    LE PANTHEON : ouvert au public uniquement le 6 avril, pour la commémoration de la dynastie Chakri, il abrite les statues grandeurs natures des Rois de la dynastie régnante.

    LE WAT PHRA KEO
    : principal temple bouddhique de la Thaïlande, il abrite le BOUDDHA D'EMERAUDE, considéré comme le « talisman » du royaume. Cette petite statue de 75 cm à une longue histoire entourée de mystères. On ignore ses origines et qui l'a sculptée.

    «Nous sommes au 15éme siècle à Chiang Rai, un terrible orage s'abat sur un petit temple renfermant une statue de bouddha en plâtre. Le moine qui en a la garde s'aperçoit que le stuc s'est fendu et laisse apparaître une matière d'un beau vert profond. La nouvelle arrive au Roi de Chiang Mai, qui envoie un de ses éléphants royaux pour lui rapporter le bouddha de jaspe. Mais l'éléphant refuse de poursuivre sa route et se dirige vers Lampang. La population de Lampang rend à son nouveau bouddha des hommages éperdus. Au 16éme siècle, le Bouddha d'émeraude, est enlevé par les envahisseurs Laotiens avant d'être repris au 18éme siècle par Taksin, puis installé par Rama 1er à Bangkok alors nouvelle capitale du royaume.»

    Le Bouddha d'émeraude a trois robes qui sont solennellement changées à chaque saison par le Roi, une pour la saison chaude, une pour la saison humide et une pour la saison froide.

    Comme dans tous les temples, il faut se déchausser avant d'entrer dans la chapelle (bot). Les wats étant des lieux sacrés, les visiteurs doivent avoir une tenue et un comportement décents, éviter de faire du bruit et ne pas porter de shorts.




    JIM THOMPSON HOUSE


    MAISON DE JIM THOMPSON

    Située le long du Klong Saen Saep, près de Rama 1er Road, Soi Kasem San 2, la maison de Jim Thompson, en fait six maisons en teck, permettra de découvrir l'authentique architecture intérieure Thaïlandaise.

    Né en 1906 aux Etats-Unis, Thompson, architecte new-yorkais, a été affecté en Thaïlande à la fin de la seconde guerre mondiale, où il fit un passage dans l'OSS (future CIA).

    Après sa démobilisation, il s'installa à Bangkok et s'intéressa à la soie dont le travail n'occupait plus que quelques familles installées au bord du Klong. Il créa la Thaï Silk Compagny qui devint rapidement prospère avec la clientèle des plus grands couturiers internationaux.
    Protecteur des arts et de la culture traditionnels Thaï, Il a rapporté, du Nord de la Thaïlande, des maisons en ruine, vielles de 50 à 180 ans, pour les remonter, sur l'emplacement actuel.

    Jim Thompson disparu en 1967 en Malaisie, dans des circonstances encore inexpliquées. Il a inspiré le romancier Gérard de Villiers dans son livre l'or de la rivière Kwai.

    Dans le corps du bâtiment principal, est exposée sa collection d'objets d'art asiatique : statuettes, porcelaines chinoises, peintures, mobiliers, etc.

    A l'entrée de la demeure ont peu acheter des reproductions d'anciennes cartes du Siam et des horoscopes traditionnels.

    Les droits d'accès à la maison, 100 Bahts, sont reversés à l'Ecole des aveugles de Bangkok. Il n'est pas fréquent d'allier plaisir des yeux et «Tham Boun» (bonne action).




    MUSEE NATIONAL


    MUSEE NATIONAL

    Situé à l'ouest de Bangkok, au-dessus du Grand Palais, dans Na Phra That Road, le Musée National est le plus grand d'Asie du Sud-Est.

    Toutes les périodes et tous les styles y sont représentés du Dvaravati au Ratanakosin.

    Il y a une quarantaine de salles où sont exposés peintures, sculptures, céramique, céladons, meubles, bijoux, armes, palanquins, masques, vaisselle, ivoire, costumes, monnaies, etc.

    Tous les mercredis des visites guidées en Français sont organisées par le musée.

    Parmi les principales salles, citons :

    La pièce 203 que Rama V (Chulalongkorn) transforma en musée en 1884, contenant une collection d'instruments de musique traditionnels Thaïlandais, Laotiens, Cambodgiens et Indonésiens.

    La Chapelle BUDDHAISAWAN, restaurée en 1795, abrite l'un des Bouddhas les plus vénérés du pays : Phra Phut Sihing de l'époque Sukhothai (13éme siècle).

    TAMNAK DAENG, la maison rouge qui a été occupée par une sœur du roi Rama 1er puis par l'épouse de Rama II. On peut y admirer de magnifiques meubles traditionnels du 18éme siècle et des objets ayant appartenu à la reine Si Suryen.

    La galerie de l'histoire Thaïe, où sont présentés les principaux événements de l'histoire du pays, de Sukhothai à Bangkok, avec gravures, photos, manuscrits et objets d'art. Dans la même salle est exposé le train miniature que la reine Victoria avait offert au roi Mongkut.

    L'exposition Sukhothai (du 13éme au 15éme siècle), qui se distingue par des statues monumentales et la maîtrise de la céramique ainsi que la physionomie particulière du Bouddha (oreilles allongées, nez busqué) et sa nouvelle attitude ; le Bouddha en marche.

    L'exposition Ayutthaya qui couvre la période du 15éme au 18éme siècle, a produit des oeuvres d'art dans tous les domaines, dont des meubles laqués d'une rare beauté.

    Citons encore, les salles du trésor, des palanquins royaux, dont celui en ivoire offert par le prince de Chieng Maï au roi Chulalongkorn, des monnaies, avec les jetons de porcelaine chinoise et les blocs de métal frappés qui étaient utilisés comme monnaie jusqu'au 19éme siècle.




    FERME AUX SERPENTS


    SNAKE FARMER

    La ferme aux serpents est située dans Rama IV Road, près d'Henri Dunant Road (fondateur de la Croix-rouge). L'Institut Pasteur et La Croix-rouge Thaïe y élèvent des serpents pour fabriquer des sérums antivenimeux qui sont distribués dans le monde entier.

    La plupart des reptiles, dont les plus venimeux y sont représentés.

    Tous les jours de la semaine à 10 h 30 et à 14 heures, un vétérinaire descend dans la fosse aux serpents pour extraire le venin. L'alimentation des reptiles, attraction également très prisée, a lieu à 15 heures.

    On peut aussi se faire vacciner contre le Choléra, la typhoïde et la variole.




    WAT PO


    WAT PO (Wat du Bouddha couché)

    Situé à 10 minutes du Wat Phra Keo, rue Saman Chai, c'est le plus grand et le plus ancien Wat de Bangkok. Il fut fondé au 16éme siècle à l'époque d'Ayutthaya.

    Le Wat Po est le centre national de l'enseignement et de la préservation de médecine Thaïlandaise traditionnelle. Une école de massage se réunit tous les après-midi. Une séance de massage coûte 180 bahts l'heure et vous pouvez inviter votre épouse à suivre un apprentissage de 7 à 10 jours, histoire de ramener un souvenir utile de vos vacances.

    Les bâtiments sont disposés dans deux cours séparées par le soï Chetuphon, Les entrées sont gardées par des statues, avec chapeau haut-de-forme, taillées dans les blocs de pierre qui servaient à lester les bateaux faisant le commerce avec la Chine.

    La partie nord abrite le Bouddha couché de 46 mètres de long et 15 mètres de haut représentant l'accession de Bouddha au nirvana. Des incrustations de nacre ornent les yeux et les pieds ; ceux-ci détaillent 108 « laksanas » (caractéristiques porte-bonheur d'un Bouddha).
    Les galeries reliant les quatre chapelles ne comptent pas moins de 394 Bouddhas dorés.

    La dépouille mortelle du Roi Rama 1er repose dans le sanctuaire principal au pied du grand Bouddha.




    WAT TRAIMIT


    WAT TRAIMIT (Wat du Bouddha d'or)

    Le WAT TRAIMIT est situé dans le quartier Chinois, à l'ouest de Bangkok, au croisement de Yoawarat et de Charoen Krung Road.

    Le temple daterait du début du 13éme siècle et abrite un fabuleux Bouddha de 3 mètres de haut, pesant 5,5 tonnes, tout en d'or massif.
    Il y a une trentaine d'années, lors de travaux, le revêtement de plâtre qui l'enveloppait se brisa et à la stupeur générale, apparaissait le Bouddha d'or.

    Le revêtement de stuc doit avoir été ajouté à l'époque de Sukhothai dont la sculpture porte le style, ou plus tard vers 1765, lors du siège d'Ayuthaya par les Birmans, le mystère demeure.




    WEEK-END MARKET


    WEEK-END MARKET

    Il y a quelques années, ce marché se trouvait près du Grand Palais, sur Sanam Luang. A l'occasion du bicentenaire, il a été déplacé vers la périphérie Nord de Bangkok, près de Phahonyothim Road, à proximité du parc Chatuchak.

    Malgré ce changement de lieu, ce marché reste grandiose tant par sa superficie que par le choix d'articles proposés.

    Ouvert principalement le samedi et le dimanche de 8 heures à 20 heures, une journée est à peine suffisante pour en parcourir les multiples travées.

    On y vend de tout, des animaux vivants (poissons, oiseaux et serpents), des tissus et vêtements, des antiquités, de l'artisanat, des herbes médicinales, et bien entendu des fruits et légumes dont beaucoup sont inconnus dans nos régions.

    Les vanneries sont vendues à des prix dérisoires, mais les meilleures affaires sont la vaisselle et les ustensiles de cuisine.

    Besoin d'argent liquide ? Deux banques ont leurs bureaux de change, soi 1,2 et 3 au Nord du marché.

    Vous voulez vous restaurer ? Une multitude d'échoppes propose des soupes et des mets variés.

    Le Week-End market mérite vraiment le détour. Qui prendra son temps pour le parcourir, aura peut être la chance, au détour d'un soi, d'apercevoir un combat de coq ou l'affrontement d'un cobra avec une mangouste.




    VISITEZ BANGKOK EN VOITURE PRIVEE
    AVEC GUIDE FRANCOPHONE

    Avec Siam-Voyage, partez à la découverte de Bangkok et de ses trésors cachés en limousine privée avec guide parlant français.

    Forfait à partir de 3.500 baht la journée.





    Homepage | Bangkok | Marché flottant | Ayutthaya | Pattaya | Rivière Kwaï | Ko Samet | Chanthaburi
    Pêche en mer | Billets d'avion | Taxis | Hôtels | Histoire | Géographie | Bouddhisme | Royauté | Alphabet
    Tourisme | Visas | Lois Thai | Cartographie | Annuaire | Partenaires | Lexique
    Bons Plans | Revue de Presse | Forum | E.Mail